Menu Fermer

Structuration de l’oncogériatrie sur le plan national

Dans la plupart des pays industrialisés, la cancérologie du sujet âgé est devenue depuis quelques années un problème majeur de santé publique.

L’hétérogénéité de la population âgée impose d’associer les compétences des gériatres et des spécialistes du cancer, pour une prise en charge optimale de la pathologie cancéreuse et de la personne : si tous les traitements peuvent en principe être envisagés, ils doivent être adaptés à l’âge physiologique des patients et à leur état de santé global. C’est tout l’enjeu de l’oncogériatrie.

Plus largement, mieux prendre en charge les personnes âgées atteintes de cancer demande une approche multidimensionnelle et pluridisciplinaire tout au long du parcours de soins, impliquant la coopération des professionnels au sein de l’hôpital et avec les acteurs de santé de la ville.

Les unités de coordination en oncogériatrie (UCOG) déployées sur tout le territoire ont pour objectif d’améliorer la prise en charge des personnes âgées atteintes de cancer.

Un groupe de réflexion constitué de professionnels de santé, de patients et d’industriels engagés dans la prise en charge du cancer chez le sujet âgé a réalisé un manifeste Priorités Age Cancer diffusé à l’occasion du lancement de la stratégie décennale de lutte contre les cancers (2021-2030).

Il s’agit de propositions pour une politique volontaire de prise en charge adaptée au cancer chez le sujet âgé, autour de trois axes majeurs :

  • Repenser la coopération des professionnels de santé dans le parcours de soins
  • Construire un parcours de vie adapté au patient âgé atteint de cancer
  • Adapter les politiques de prévention au sujet âgé atteint de cancer

Ce manifeste est destiné à essayer de peser sur les réflexions et orientations de l’État dans cette prise en charge.

Consulter le Manifeste Priorités Age Cancer

En savoir plus sur la présentation de la stratégie décennale de lutte contre les cancers 2021-2030.