Menu Fermer

6ème rapport annuel du Plan cancer 2014 – 2019 au Président de la République

L’Institut national du cancer a adressé au président de la République le 6ème rapport du Plan cancer 2014 – 2019 .

2019 a marqué la dernière année de ce plan et l’engagement dans une réflexion collective sur la future stratégie décennale de lutte contre le cancer 2021 – 2031.

La persévérance et le dynamisme de l’ensemble des acteurs ont permis une réalisation à hauteur de 90 % de l’ensemble des jalons du plan. Les actions réalisées permettent des avancées concrètes pour les patients et pour l’ensemble de nos concitoyens. Des avancées que nous devrons collectivement conforter pour continuer à diminuer le poids de la maladie dans la vie de chaque Français.

Parution de la 2ème lettre d’information d’Onco-Nouvelle-Aquitaine

Onco-Nouvelle-Aquitaine vient de publier sa 2ème lettre d’information.

Vous découvrirez notamment au travers de cette lettre des informations concernant  : 

  • la vie du réseau,
  • nos projets,
  • les publications,
  • les diaporamas de nos rencontres
  • et l’agenda des événements en cancérologie.

Pour recevoir nos prochaines lettres d’information, remplissez le formulaire d’inscription.

Cancer du pancréas – Du diagnostic au suivi : deux nouveaux documents d’aide à la pratique (INCa)

L’Institut national du cancer publie un outil pour la pratique des médecins généralistes sur les cancers du pancréas « Cancer du pancréas – Du diagnostic au suivi », complété par une fiche synthétique « Les cancers du pancréas en 12 points clés ».

Cette brochure décrit le parcours de soins d’un patient atteint de cancer du pancréas. Le médecin généraliste a un rôle essentiel à tous les stades de ce parcours, en lien avec l’équipe spécialisée.

Démarche diagnostique, bilan initial, vue d’ensemble des modalités thérapeutiques de première intention et examens de suivi vous sont présentés de façon synthétique. Vous trouverez également des informations sur la gestion des principaux effets indésirables des traitements et sur l’approche médicale globale, ainsi que des ressources pratiques pour vous et vos patients.

Collection : Outils pour la pratique des médecins généralistes – Du diagnostic au suivi
Public : Professionnels de santé 

Date de publication : juin 2020

Cancer de la thyroïde – Du diagnostic au suivi : deux nouveaux documents d’aide à la pratique (INCa)

L’Institut national du cancer publie un outil pour la pratique des médecins généralistes sur les cancers de la thyroïde « Cancer de la thyroïde – Du diagnostic au suivi », complété par une fiche synthétique « Les cancers de la thyroïde en 10 points clés ».

Ces documents décrivent le parcours de soins d’un patient atteint de cancer de la thyroïde. Le médecin généraliste ayant un rôle essentiel à tous les stades de ce parcours, en lien avec l’équipe spécialisée.

Démarche diagnostique, bilan initial, vue d’ensemble des modalités thérapeutiques de première intention et examens de suivi vous sont présentés de façon synthétique.

Vous trouverez également des informations sur la gestion des principaux effets indésirables des traitements et sur l’approche médicale globale, ainsi que des ressources pratiques pour vous et vos patients.

Collection : Outils pour la pratique des médecins généralistes – Du diagnostic au suivi
Public : Professionnels de santé

Date de publication : juin 2020

Lancement de la consultation médicale « bilan et vigilance » pour les personnes à risque de forme grave de Covid-19 ou souffrant d’une affection de longue durée

Dans son communiqué de presse du 29 mai 2020, le Ministère des Solidarités et de la Santé annonce qu’un décret publié ce jour prévoit la création d’une consultation médicale spécifique, prise en charge intégralement par l’assurance maladie, pour assurer le rétablissement de la continuité des soins des personnes à risques ou souffrant d’une affection de longue durée et pour les aider à vivre au mieux la phase de déconfinement.

Il s’agit d’une consultation dite « complexe », cotée à ce titre 46 € pour le médecin qui la réalise. Elle sera proposée par les médecins traitants aux patients à risques ou ceux souffrant d’une affection de longue durée qui n’ont pas pu être suivis en consultation pendant la durée du confinement.

Le Haut conseil de la santé publique a précisé la liste des patients dans son avis du 31 mars 2020 actualisé au 20 avril.
Il s’agit des :

  • personnes âgées de plus de 65 ans ;
  • des personnes concernées par des affections comme les antécédents cardiovasculaires, le diabète, une pathologie chronique respiratoire, une insuffisance rénale chronique dialysée, un cancer évolutif sous traitement, une obésité, une immunodépression ;
  • des femmes enceintes, au troisième trimestre de la grossesse

Cette consultation poursuivra deux objectifs :

  • évaluer les impacts du confinement sur la santé de ces patients et de s’assurer de la continuité des soins ;
  • conseiller les personnes, en fonction de leurs fragilités et pathologies, sur les mesures de protection à adopter dans le cadre du déconfinement.

L’INCa publie 2 fiches pratique Cancer et COVID-19 « Professionnels et établissements de soins »

L’Institut national du cancer vient de publier deux fiches pratiques Cancer et COVID-19 :

  • une première fiche pratique relative à la reprise d’activités de chirurgie des cancers.
    Cette fiche pratique s’adresse plus particulièrement aux établissements qui n’ont pas mis en place d’organisation pour accompagner la reprise d’activité ou souhaitant compléter et confirmer leur démarche. En complément de la fiche un exemple de tableau Excel de reprogrammation (auquel il est fait référence dans la fiche). Il s’agit d’un modèle, qui a été adapté de l’outil utilisé par le Province de Québec pour prioriser et programmer les activités de chirurgie.
  • une deuxième fiche pratique portant sur l’organisation des consultations d’annonce et de la place de l’accompagnant.

Comment aborder le déconfinement ? L’INCa répond en direct aux questions des patients et du grand public

Les patients atteints de cancer représentent une population à risque face à l’épidémie du COVID-19. La reprise de leurs activités doit impérativement s’accompagner de précautions afin de préserver leur santé. Soins, déplacements, vie sociale ou encore vie professionnelle, l’ensemble des domaines de la vie est impacté. Des questions se posent également sur le dépistage et le diagnostic des cancers.

Afin de les accompagner dans cette période singulière, l’Institut National du Cancer propose un échange avec Marianne Duperray, directrice des recommandations et du médicament et le Dr Jean-Baptiste Méric, oncologue et directeur du pôle santé publique et soins de l’Institut.

Trois thématiques seront au cœur de cette première séquence : la reprise des traitements, la vie quotidienne et la reprise des dépistages organisés.

Live jeudi 28 mai à partir de 16h15 sur FacebookTwitter et e-cancer.fr.

La vidéo issue du live sera ensuite publiée sur YouTube et Facebook ainsi que sur le site de l’INCa dans la rubrique dédiée.

Annulation du Congrès National des Réseaux de Cancérologie 2020

Le réseau Onco-Nouvelle-Aquitaine, se réjouissait de réunir les professionnels impliqués en cancérologie, les associations de patients et autres acteurs, lors du prochain Congrès National des Réseaux de Cancérologie (CNRC) prévu les 5 et 6 novembre 2020 à Bordeaux.

Toutefois, dans le contexte actuel du Covid-19, et en accord avec les instances nationales et régionales, Onco-Nouvelle-Aquitaine a pris la décision d’annuler le Congrès National des Réseaux de Cancérologie en 2020 à Bordeaux et de le reporter à l’automne 2022.  Eu égard à l’incertitude liée à l’épidémie pouvant possiblement concerner toute l’année 2020, il ne nous paraissait pas envisageable d’être contraints à une annulation trop proche de la date initialement prévue.

La décision fut difficile à prendre, car le CNRC constitue un événement important pour les réseaux et l’un de nos moyens privilégiés de se faire rencontrer les différents acteurs impliqués en cancérologie et de partager nos expériences, mais nous devons privilégier la santé et la sécurité de tous.

Merci à toutes celles et ceux qui se sont impliqués à l’organisation de ce congrès, à toutes celles et ceux ayant répondu à notre appel à communications ainsi qu’aux différentes institutions ayant accepté de nous soutenir. Enfin, nous remercions toutes celles et ceux déjà inscrits. Bien évidemment nous en régulariserons les engagements financiers et vous invitons à contacter l’adresse mail suivante pour tout remboursement : cnrc@comnyou.net 

Nous vous donnons néanmoins rendez-vous les 24 et 25 septembre 2021 à Montpellier pour l’organisation de la 11e édition du Congrès National des Réseaux de Cancérologie, puis à Bordeaux en 2022.

Toute l’équipe d’Onco-Nouvelle-Aquitaine vous réitère son soutien en cette période difficile.

Pr Emmanuel BUSSIERES
Président Onco-Nouvelle-Aquitaine

Organisation de la reprise des traitements et des dépistages des cancers : assurer la qualité et la sécurité des parcours de soins pour les patients en tenant compte des situations territoriales

L’Institut national du cancer a publié le 18/05/2020 le communiqué de presse « Organisation de la reprise des traitements et des dépistages des cancers : assurer la qualité et la sécurité des parcours de soins pour les patients en tenant compte des situations territoriales« .

Le contexte épidémique lié au COVID-19 a contraint les établissements de santé et les professionnels libéraux à réorganiser leurs activités pour les patients infectés par le virus. Pour réduire le risque de contamination pour la population et accompagner les professionnels de santé dans cette crise sanitaire, la filière oncologique a adapté son mode de fonctionnement. Son objectif étant d’assurer des conditions favorables à la protection des patients atteints de cancers ; patients dont le risque de développer une forme sévère du COVID-19 est plus important. Dans les régions les plus touchées par le coronavirus, les soins non urgents ont pu être limités, certaines opérations et examens reportés. L’Institut national du cancer, en lien avec la direction générale de la santé (DGS), la direction générale de l’offre de soins (DGOS) et l’ensemble des acteurs de terrain, organise la reprise progressive des soins interrompus. Les objectifs de cette organisation sont de continuer à éviter les pertes de chance pour les patients en tenant compte du surcroit d’activité temporaire des professionnels de santé hospitaliers et libéraux.